POURQUOI VENDRE ENTRE PARTICULIERS NE MARCHE PAS TOUJOURS COMME ON LE VOUDRAIT ?

POURQUOI VENDRE ENTRE PARTICULIERS NE MARCHE PAS TOUJOURS COMME ON LE VOUDRAIT ?

Pour réaliser votre projet immobilier, deux solutions vont s’offrir à vous :

La vente directe entre particuliers ou solliciter un professionnel immobilier.

Pourquoi vendre entre particuliers ne fonctionne pas à tous les coups ?

Voici les 5 raisons principales :

Vous n’avez pas envie de faire appel à un agent immobilier pour faire l’économie d’une commission d’agence et dont la mission se résume à “ouvrir des portes”.

Certes, vu de l’extérieur je peux comprendre ce raisonnement mais ce n’est que ” la partie émergée de l’iceberg” du métier d’agent immobilier.

Ce n’est qu’en faisant l’expérience d’une mise en vente, que les propriétaires se rendent compte du parcours long et complexe d’une transaction avec son ascenseur émotionnel.  

En réalité, si on compare la commission d’agence par rapport au temps de commercialisation, les charges et taxes qui continuent à courir pendant la mise en vente, l’économie n’est pas si intéressante que cela d’autant plus que les acquéreurs auront tendance à vouloir négocier le prix à la baisse.

Et oui ! Les clients qui choisissent de passer par les portails de particuliers le font pour trouver la bonne affaire !

Des chiffres valent souvent mieux que de longs discours, que disent les statistiques ?

1/ Vous n’avez que 28% de chances de réussir à vendre en direct (Source Etude Meilleurs Agents)

Seulement 31% des transactions immobilières échappent aux professionnels selon les statistiques des notaires.

Ce chiffre prend en compte les ventes réalisées grâce au bouche à oreille et de gré à gré.

Par ailleurs,

Le développement d’internet n’a pas fait s’envoler la part des particuliers […] Il ressort qu’au fil de ces 15 ans, la part des transactions immobilières entre particuliers s’affiche toujours autour du tiers.

D’après une étude réalisée par Meilleursagents en partenariat avec l’Université Paris Dauphine et L’IFOP, la vente entre particuliers présente un taux d’efficacité très faible. Voici un extrait : 

Sur 100 vendeurs ayant utilisé des services de particulier à particulier, 28 ont finalisé leur vente par ce canal.

On peut donc considérer que le taux d’échec est de 72%.

2/ Un compromis sur deux est annulé pour défaillance de crédit.

3/ Tout est question de prix !

Quand c’est au prix, il n’y a plus de bruit.

Pour dire franchement les choses, vont s’offrir à vous deux mondes :

Le monde imaginaire ou dans notre jargon le “marché théorique” : celui du Bon coin et pap

Ce sont les bien mis en vente sur une base de prix imaginé par les vendeurs souvent supérieurs à la demande et non vendus (voir la date de parution des annonces)

2° Le monde de la réalité :  le site des notaires et de meilleurs agents.

Ce sont les biens réellement vendus par les agences et répertoriés par les notaires et les impôts.

Ce qui nous conduit à la 4ème raison qui en découle :

4/ L’ennemi n°1 des vendeurs est le Temps !

Il faut savoir que 90 % des meilleures visites se réalisent dans les 20 premiers jours.

Votre bien doit être vendu dans les 3 mois maximum suivant la 1ère date de parution.

Passé ce délai, attendez-vous à subir une baisse considérable de votre prix de vente.

5/ Vendre et négocier est un métier.

Dans une vente sans intermédiaire, vous vous retrouvez juge et partie prenante de la transaction.

Il est extrêmement difficile de négocier et d’accepter les remarques d’un visiteur sans en être affecté.

De plus, mes nombreuses années d’expérience ont prouvé que les acquéreurs n’osent pas dévoiler leurs réelles observations et intentions vis-à-vis des vendeurs.

Souvent, les propriétaires me font part d’une visite agréable avec des personnes courtoises mais aucun retour de visite ni d’offre d’achat concrète à la clef.

En résumé, une vente réussie part du prix et d’une bonne estimation. D’où l’importance de faire appel à un professionnel de l’immobilier.

Cette estimation doit être fondé de manière objective sur les caractéristiques de votre bien en tenant compte des points forts et des inconvénients et non pas sur votre futur projet.

En fonction de votre situation, la stratégie de vente ne sera pas la même. On l’a vu, laisser un bien 6 mois en parution sur le site LE BON COIN à un prix supérieur au marché sous prétexte que le vendeur n’est pas pressé est loin d’être une réussite.

Enfin, je crois que c’est une question d’état d’esprit et de culture française.

En France, le consommateur va chercher à perdre le moins d’argent possible dans une transaction là ou un américain va chercher à gagner le plus d’argent !

Et vous qu’en pensez-vous? Partagez-vous ce point de vue ? Je suis curieuse de connaitre vos expériences de vente entre particuliers.

djachezmoi

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A PROPOS

De chez “toit” à chez moi, il n’y a qu’un pas !

Je suis Djamila KROURI Conseillère en projets immobiliers, j’ai créé Dja chez moi pour proposer mes conseils immobiliers éclairés.

La possibilité de donner sens au projet de chacun car derrière chaque projet immobilier il y a un “pourquoi”.

Dans un soucis de travail éthique et professionnel, j’aimerais redonner ses lettres de noblesse au métier de Professionnel immobilier, valoriser le client et placer l’humain au cœur de l’immobilier.

J’ai créé ce blog pour comprendre et s’inspirer, pour vous aider à concrétiser vos projets de vie.  Bienvenue!

🎁 MON CADEAU DE BIENVENUE